MADAME IRMA

Quand TANXXX te raconte Angoulême et bah  c’est vachement mieux

Mercredi soir

Les premiers stands se montent, Gilles Rochier a déjà envoyé 163 textos pour dire qu’il était dans le train. Julie Pastis a ouvert la première bière, parce que Matthias Lehmann est passé, à moitié mort après un trop long séjour angoumoisin. Aux questions de Juliette, il répondra que son bouquin devrait sortir en juin 2056, et que de toutes façons on s’en fout parce que « c’est nul à chier », selon ses dires. 19h30 : Gilles envoie un 358ème texto, il vient de passer Poitiers, et frise la crise d’épilepsie. 20h30 : Gilles arrive gare d’Angoulême et cherche une pharmacie, et envoie un texto pour le dire. 20h45 : Gilles arrive au stand de Six Pieds Sous Terre avec de grandes poches remplies de bouteilles de gaviscon et envoie un texto pour le dire. Terreur Graphique envoie un texto pour dire que demain il sera en retard parce qu’il vient de commencer un 1526ème projet et qu’il doit boucler sa demande de bourse CNL parce qu’il a pas un rond après avoir dépenser tous ses sous pour acheter les livres de Matthias Lehmann. Matthias dit en soupirant « ‘pfff quel con, ils sont nuls, ces livres« . Entre temps, Nicolas Moog est arrivé, mais personne ne l’a encore remarqué à part Jean-Phi, ils discutent dans un coin mais sans émettre aucun bruit. 21H : tout le monde décide d’aller boire un coup. 21H30 : tout le monde décide d’aller boire un coup. 21H35 : Gilles envoie un texto pour dire on va boire un coup au Chat Noir ? 21H40 : tout le monde va au Chat Noir. 21h45: le Chat Noir est fermé, Matthias Lehmann avait occulté [le Chat Noir est fermé, il a été incendié], trop abruti par son séjour angoumoisin. 22h : tout le monde finit par boire une bière au Quick, vu que les tous autres bars sont envahis par Sfar, qui dessiné sur tous les sous-bocks et déjà édité un recueil.22h30 : de dépit, tout le monde rentre au gîte.

Jeudi 

10h : Le stand ouvre, Gilles est déjà en train de dédicacer en balançant des vannes entre deux textos et 3 litres de gaviscon, mais il est tout seul avec Jean-Phi, les autres étant devant le Chat Noir en train de pleurer. 11h : tout le monde va à la souris verte. C’est un bar mais bon c’est quand même pas pareil. Dans un coin de la souris verte, Berberian raconte la poésie du Kazakhstan à un musicien de Brigitte Fontaine qui ne pense qu’au whisky dans sa loge. 14h : Gilles envoie un texto « quand même, faudrait venir dédicacer, j’en ai déjà fait 152 », les autres décident de le rejoindre, après a 12ème bière 14h30 : des gamins prennent les bouquins et font dédaigneusement « pff » en les reposant parce que y’a pas de couleur. 14h45 : un homme prend June, le feuillette, il prend TMLP et le feuillette, il prend White River Junction et le feuillette, et part en grommelant « ha mais c’est tout de la bédé » 15h : on décapsule des bières sur le stand. 19h : après un trou de 4 heures, on se rend compte que personne n’a rien foutu à part Gilles. 20h : il faut trouver un resto, qui soit ni indien ni chinois ni italien ni une brasserie ni un fast food, dans lequel y’a de la place, c’est pas trop cher et y’aura pas Sfar. 23h : toute la troupe erre encore dans les rues d’Angoulême, transis de froid et morts de faim. Ils vont finalement au fast food. 23h30 : ils n’ont pas réussi à se décider entre le mac do et le Quick, Gilles envoie un texto « et si on bouffait au gîte ? » 23h35 : Matthias, abandonné et seul en ville, décide d’aller voir ce qui se passe au mercure des fois que y’aurait Bilal, pour lui demander le secret de la confiance en soi. 23h40 : Matthias a déjà dépensé tous ses sous en buvant un demi. Y’a pas Bilal, mais il aperçoit les mecs d’actes sud, et part discrètement dans l’autre sens. Il tombe sur une trop joyeuse troupe d’auteurs trentenaires parisiens qui trouvent absolument TOUT hilarant et le font savoir à tout le monde en riant très fort, ils lui demandent si il est auteur avant de lui causer, on sait jamais des fois qu’on parlerait qu’à un vulgaire lecteur, voire, pire, un SERVEUR. Matthias se fait chier comme un rat mort quand ces auteurs joyeux énumèrent les gens qu’ils connaissent sans aucune raison, il repart et va se coucher.

Vendredi

10h : Terreur Graphique envoie un texto : il a ouvert un nouveau blog et fait 50 notes avant de partir. Gilles a déjà fait 32 dédicaces, alors que le salon ouvre à peine. Julie et Juliette décident d’aller voir si c’est pas possible de tchourrer ces super bracelets mega-VIP pour picoler gratos. 11h : un videur ramène par le col julie et juliette, prises la main dans le sac à fouiner dans le stock de cognac-schweppes du bar du théâtre. 12h : Pierre Maurel vient raconter son séjour à nouillorque, Gilles Rochier envoie un texto à Nicolas Moog -qui n’a pas de téléphone- pour dire que les mecs de l’employé du moi, ils se la pètent, quand même. 13h : Miquel a acheté 5 fûts de bières au cas où, et 35 paquets de cacahuètes. 13h12 : Gilles Rochier reçoit un texto « votre texto n’a pu être envoyé », on lit l’angoisse sur son visage crispé. 16h : tout le monde en a déjà marre d’Angoulême et rêve d’une pizza surgelée auchan devant une merde à la télé . 17h : Julie envoie un texto à Tanxxx pour la harceler avec l’apéro cacahuète qui commence bientôt 17h02 : Tanxxx, dans son canapé à Bordeaux, une couverture au crochet sur les genoux et Burzum par dessus, joue à professeur Layton sur sa DS en commentant france info pour Jimbo, qui entend pas parce qu’il a son casque et qu’il écoute du hardcore mélodique à fond en matant youporn discrètement 17h03 : Tanxxx fait une réflexion désobligeante sur le capitalisme, avant de voir qu’elle a un message de Julie. Elle ricane mais au fond d’elle, son cœur saigne de ne pas être dans cette ville bondée de connards à dire du mal de Sfar en buvant des pastis. 18h : Julie gueule que c’est l’apéro et vire Gilles qui était encore en train de dédicacer. 18h02 : le stand est blindé y’a des cacahuètes partout dans les livres et Miquel a ouvert le 3ème fût. Des auteurs se parlent, sans avoir aucune idée de à qui ils s’adressent, et matent discrètement les badges. Tout le monde a un badge Witko, alors tout le monde pense qu’il parle à Witko. 18h05 : Rica arrive sur le stand, déjà bourré parce que des lecteurs lui ont offert des bières belges, tout le monde s’extasie sur ses cheveux et lui demande comment il fait pour qu’ils tiennent, et le félicitent pour sa nouvelle veste en se demandant chez qui il a bien pu signer pour un tel luxe. 18h15 : la question « et t’as des projets ? » a déjà été posée 124570 fois, et des auteurs ont déjà dit « de toutes façons je vais me trouver un vrai boulot » 234386 fois. 19h : tout le monde est fin saoul et a très faim. Juliette s’active et commence à ranger, en finissant les fonds de muscat au goulot. 19H, bordeaux : le téléphone de Tanxxx sonne, mais c’est juste son alarme pour la pilule. Elle se repenche sur l’énigme 124 de professeur Layton qui est vraiment trop dure, et oublie de prendre sa pilule. 20h : tout le monde se retrouve devant le Chat Noir et se frappe le front. 21h 02 : tout le monde est à la souris verte et commande des demis, Nicolas Moog prend une Chimay bleue, ce snob. Gilles Rochier prend un coca parce que « ya un truc qui passe pas là je sais pas t’as pas un spasfon ? » 21h15 : Jurg et Toshy entrent dans la souris vertes, accompagnés de Druilhe et Kathou. Druilhe parle très fort et Kathou dit qu’il retweete Penélope Bagieu pour rire. 21h20 : Jurg et Toshy sont complètement bourrés, Jurg somnole et Toshy le fait chier et le prend en photo 21h25 : Toshy somnole et Jurg le fait chier et le prend en photo 22h : tout le monde a oublié de manger. 00h : c’est un mystère, tout le monde se retrouve au Mercure sans savoir qui a décidé ça, et sans savoir ce qu’ils ont bien pu faire jusque là. Le Mercure est blindé, et il faut zigzaguer pour éviter les connards. Edmond Baudouin parle à une très belle femme en pâmoison de la beauté des choses. Hugot passe derrière et pince le cul de la belle femme. Coyote explique à Margerin comment dessiner une harley, Margerin s’en fout. Les joyeux auteurs trentenaires parlent à un maximum de gens avec des badges, et si ils sont américains, ça fait des points bonus. Chester, Cha, Melvin et toute la troupe sont à l’entrée en train de beugler sur le videur pour qu’il les laisse entrer. Le videur leur explique qu’il faut un badge. Scandale, ils décident de chier dans les pots de fleur à l’entrée. Didier Borg, en train de crapoter dehors, voit la scène et trouve ça trop rock’n roll et propose à Cha un nouvel album chez Kstr. Cha lui vomit dessus, Kriss applaudit, Obion hurle « ENCOOOORE ENCOOOORE » en se faisant pipi dessus. 01h00 : Boulet explique la physique quantique à une fan en sirotant un whisky japonais très rare, sans voir qu’elle veut juste coucher et que là, il l’emmerde avec son chat de schrödimachin. Deux étudiants boutonneux avec des books sous le bras sont dans un coin, derrière une plante verte, terrorisés, et regardent partout pour trouver une issue de secours. Kathy Degreef complètement beurrée les prend pour des journalistes de Teknikart et va les draguer en titubant en disant qu’elle connait très bien Bilal et que sans elle, il serait encore dans le caniveau. Ils prennent ça pour une ouverture et décident de lui montrer leurs books manga à la tablette graphique avec des dégradés partout. 01h30 : toute l’équipe de Six Pieds Sous Terre se demande ce qu’ils foutent là. 01h35 : Sfar a fait une bédé sur le PQ du mercure et négocie ses droits pour l’adapter au cinéma avec Carla Bruni dans le rôle titre, « Rachel la fille du rabin de la judéité en Israël », une histoire douce-amère sur la tolérance avec aussi de la polésie et de la meuf à poil mais pudique. 01h40 : Baudouin passe à côté et lui parle de la beauté des choses. 01h45 : Baudouin et Sfar s’engueulent sur la beauté des choses, Coyote dit que de toutes façons, y’a pas plus beau qu’une harley. 02h : y’en a marre, décide toute l’équipe de 6 Pieds Sous Terre, y’a pas moyen de parler et Gilles est à court de gaviscon, il est temps de rentrer au gîte.

Samedi.

10h : Le stand de 6 pieds est trop calme. Gilles Rochier n’a fait de 8 dédicaces, ça sent le sapin. Tout le monde est crevé, et le stock de gaviscon que Gilles a racheté avant d’arriver est déjà à moitié entamé, tout le monde ayant d’horribles crampes d’estomac.11h : Terreur Graphique envoie un texto, il est enfin dans le train, et ça lui a donné une idée de projet. 11h30 : Terreur publie une note de 5 pages sur un nouveau blog, « la musique actuelle punk qui fait plaisir avec des épices » 11h35 : Gilles a partagé 32 fois la photo de Terreur sur facebook, et en a profité pour rappeler que TMLP est sélectionné au FIBD. 12h : tout le monde dort à moitié en faisant semblant de lire les BD des copains. Gilles Bave dans le White River Junction, Nicolas ronfle dans TMLP et Matthias a carrément préféré rester au lit. 12h02, Bordeaux : Tanxxx se lève de mauvais poil et boit son café en matant les nouvelles sur Facebook. Elle décide de bloquer Gilles Rochier. 14h : la foule se presse devant le stand, personne ne réagit. Jean-Phi constate qu’ils se sont déjà fait tchourrave pas mal de livres. Il décide de monter une collection en 35x52cm avec une couv en plomb. 14h30 : Miquel va acheter un pack pour sauver ce qui est sauvable. 14h45 : Miquel revient avec 48 packs. Matthias apparaît soudainement. 15h : Tout le monde va mieux d’un coup, les vannes fusent dans tous les sens, y’a 52 cadavres de bière derrière le stand. 15h30 : la température atteint 39° sous les bulles. La sueur condensée retombe en pluie sur la gueule des auteurs, qui sont tous en Damart pour ne pas choper la crève quand ils sortent fumer des clopes. 15h45 : tous les auteurs sont déjà atteints sans le savoir par le virus ebola, qui s’est super bien développé dans les serres constituées par les bulles. 16h : Terreur Graphique arrive enfin, avec un dossier très volumineux sous le bras, entièrement dessiné dans le train. Il en parle illico à Jean-Phi sans même dire bonjour aux gens. 16h10 : Jean-Phi se caresse le menton en écoutant Terreur. Il pense que sa collection à couverture de plomb serait en plus vachement pratique pour assommer. 17h : On essaie de faire tenir Gilles, Nicolas et Terreur côté à côte mais ils ont tellement de crayons, d’encre, de boites à la con, qu’on est obligés de virer les livres. 17h12 : Gilles, Nicolas et Terreur comparent leur boites, leurs crayons et leurs blancos. Ils font des tests de performance en prenant des photos pour mettre sur facebook, ils envoient ces photos sur le tumblr Where They Draw. 18h : un mec qui attend depuis une heure que les auteurs lèvent la tête pour leur faire dédicacer leurs livres finit par partir en les insultant. Ils ne l’entendent même pas, en train de faire joujou avec les feutres pitt de Nicolas. 18h30 : Julie a envie de pisser, elle doit se résoudre à sortir, : passer de 39° à -5°, se défroquer à -5° , et revenir à 39°. 18h45 : Julie a une fièvre de cheval et délire complètement, elle mange La Passion des Anabaptistes en le trempant dans de la mayo du Quick que Gilles est en train de bouffer. 18h55 : tout le monde commence à ranger ses affaires 19h : tout le monde se souvient d’un coup que merde, ce soir c’est la nocturne, alors tout le monde se rassoit. 19h15 : tout le monde décide qu’on s’en fout complètement de la nocturne finalement, ce soir c’est raclette au gîte. [bien évidement les soirées ont toutes été mélangées dans ce report prémonitoire, à vous de remettre dans l’ordre] 19h16 : Bouzard arrive en courant sur le stand, il a entendu « raclette ». 19h17 : Emilie Plateau qu’on n’entend pas du tout depuis mercredi, a déjà fait 12 fanzines Comme Un Plateau et se fait un max de thunes en les vendant aux clients de 6 pieds qu’elle détourne. Jean-Phi se gratte le menton et se dit que cette idée de couv en plomb, c’est décidément pas de la merde. 19h30 : Bouzard fait semblant d’hésiter à venir à la raclette « je suis invité au repas de fouloude gloziol, vous comprenez, je suis un auteur très demandé pour mettre l’ambiance dans les party » Tout le monde fait semblant d’insister pour qu’il vienne en priant Satan qu’il parle pas de Magma. 19h45 : la décision est prise d’aller boire une bière avant au Chat Noir. 20h : tout le monde se frappe le front devant le Chat Noir, et se rend compte qu’ils ont tous une bosse. 20h01 : tout le monde est à la Souris Verte, Jurg et Toshy sont encore affalés sur le comptoir et font des bulles dans des flaques de bière. 20h30 : 12 demis et 6 chimay bleu chacun plus tard, tout le monde dans le minibus direction le gîte, avec Bouzard qui demande qui a écouté le dernier Magma. Consternation. Terreur Graphique lui donne un cours sur la musique actuelle. Matthias a pris une navette du FIBD et prie pour que le jeune conducteur sous payé et surexploité choisisse d’avoir un accident au retour, plutôt. 21h12 : Gilles consulte son téléphone pour la 3542 fois. Des rumeurs contradictoires circulent sur qui aura un prix. On parle de Sfar pour « Rachel la fille du rabin de la judéité en Israël ». Gilles poste 43 fois sur facebook TMLP21h13, Bordeaux : Tanxxx ouvre un groupe facebook « pour que Gilles Rochier ait un prix, nom de dieu, qu’ils nous lâche la grappe » qui a déjà 6548 inscrits. 21h30 : Gilles bourré a fait griller son portable dans le service à raclette avec du jambon et harcèle Terreur pour qu’il lui prête le sien, en le menaçant de mettre le feu à tout Rezé avec ses copains de la banlieue. 22h : Juliette et Emilie sont complètement ivres et rigolent comme des oufs en faisant des blagues que personne comprend. Bouzard explique comment dessiner des mains en écoutant Magma à Matthias, qui s’inquiète pour le chauffeur de la navette, parce qu’il doit venir le récupérer quand même et qu’il a pas envie de dormir avec ces sauvages de la province. 22h30 : Miquel ouvre le 5ème fût. 22h45 : Gilles pris de folie va trouver le propriétaire du gîte pour voir si y’a pas une connexion internet et le menace de mettre le feu au tracteur avec ses copains de la banlieue. 23h : pénurie de jambon. Bouzard a tout mangé, en disant qu’il était prioritaire parce qu’il vient des deux sèvres. 23h30 : Gilles, seul dehors, est assis et se tient les bras, en se balançant et répète en boucle « TMLP TMLP TMLP » 00h : C’est n’importe quoi, on s’est mis à griller le chat du village pour remplacer le jambon dans la raclette. Bouzard explique que c’est une tradition ancestrale du côté de Mougon et que c’est plein de vitamines. 01h : la navette arrive, Matthias est soulagé. Miquel s’écrit avec angoisse « HA on est à court de bières, y’a une station dans le coin ? »02h : tout le monde s’endort la tête dans le fromage fondu.

Dimanche

10h : Gilles n’a pas dormi, il a les yeux qui lui sortent de la tête et tient des propos incohérents. Tout le monde en a vraiment plein le cul de ces connards de lecteurs qui posent des questions toutes plus débiles les unes que les autres, et tout le monde se dit que vraiment, une pizza auchan surgelée devant une merde à la télé, c’est quand même le top du top. 11h : Des rumeurs sur l’obtention d’un prix par un certain album TLMP d’un certain Gilles Rochier vont bon train. Gilles a exigé un prix de gros à la pharmacie en menaçant d’y foutre le feu avec ses copains de la banlieue. 12h : Miquel arrive au stand avec un pack de coca. Tout le monde le regarde de travers. 12h30 : on mange des sandouiches dégueus achetés à la mie câline à un vendeur qui a des oreilles de Bill, ou un chapeau Spirou en papier, on sait plus trop. 13h : le public du dimanche négocie des rabais sur tous les livres, Jean-Phi passe des coups de fil dans des fonderies pour avoir des devis. 14h : Gilles fait une attaque en pleine dédicace au crayon de couleur, Matthias refuse de dédicacer parce que son livre est nul alors il vient boire au stand, Nicolas décide de faire une typo à la règle et au compas sur la dédicace qu’il a commencé y’a 5 heures. 15h : Julie distribue des spasfon et des dolipranes à dissoudre dans du muscat. 15h12 : l’équipe de Speedball arrive en hurlant avec des pistolets à eau remplis de pipi, poursuivis par un videur. 15h30 : Pierre Maurel vient voir si y’a pas Max de Radigues au stand, mais en fait c’est juste pour raconter comment c’est magique sur les toits de Nouillorque. Berberian qui passait par là répond comme c’est merveilleux les voyages, Baudouin sorti de nulle part en profite pour lui parler de la beauté des choses, Boulet qui est exceptionnellement pas en dédicace s’incruste pour dire que la plus belle des choses, c’est la théorie des cordes et le whisky portugais. Julie se tient la tête à deux mains et pense devenir cinglée, et se ressert un muscat-doliprane. Gilles est sous la table, et mange ses crayons. 16h : Gilles a oublié son carton pour la cérémonie de remise des prix et devra attendre la fin pour savoir si oui ou merde il en a un. 16h12 : le groupe facebook « pour que Gilles Rochier ait un prix, nom de dieu, qu’ils nous lâche la grappe » atteint 1548235 inscrits, Rue89 pense faire un article parce qu’à ses yeux, ça constitue un événement et envoie ses blogueurs bénévoles enquêter. 16h30 : Gilles est devant le théâtre, et menace le videur d’y foutre le feu avec ses copains de banlieue s’il le laisse pas entrer. 17h : Gilles a obtenu le prix «racaille» pour TMLP et, furieux, menace de mettre le feu à Angoulême. Le groupe facebook a été bloqué à la demande de Guéant, qui craignait des émeutes. 18h : Angoulême est en feu, des auteurs anémiques et épuisés essaient de s’enfuir, mais le régime alcool-kebab de 4 jours a raison de leur force, et ils meurent tous caramélisés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :